EN / FR

Love is the Message, the Message is Death

"I am thrilled for the opportunity, finally, to have as many people as possible see Love is the Message, The Message is Death"

Arthur Jafa

 

48H Live streaming à partir du vendredi 26 juin - 20h

La mission que s’est fixée Luma, centre culturel aux inspirations environnementales, humanistes et artistiques, est de donner à voir, à comprendre, à s’interroger, à douter, à expérimenter, à inventer. L’alliance de la création, des droits de l’homme et du droit supérieur de la nature qui met toute l’humanité sur un pied d’égalité devant l’urgence climatique, sont les causes qui motivent notre action.

Il y a trois ans, Luma présentait pour la première fois en France et en Suisse en 2018, l’installation « Love is the Message, the Message is Death » dans la grande Halle au Parc des Ateliers, à Arles et Luma Westbau à Zürich. Cette œuvre bouleversante d’Arthur Jafa, sample sans concession de notre époque, saisit la douleur, la violence, la résilience, mais aussi la vitalité, la force d’âme, la créativité de la communauté afro-américaine. 

Les mouvements qui s’expriment actuellement avec vigueur sont l’expression du rejet et de la résistance au traitement raciste que subissent les populations noires et les minorités. La haine et la discrimination restent à combattre ici, là, et partout où elles s’expriment. C’est un fléau de sociétés en proie au doute qui trouvent des points d’appuis dans des constructions sociales cristallisées, des pratiques, des représentations anciennes, des « équilibres » autoritaires jamais remis en question. 

Nous partageons à nouveau cette œuvre avec le public, en streaming cette fois, aux côtés de dizaines d’institutions culturelles internationales, avec l’espoir de contribuer à éveiller l’esprit critique, à aiguillonner les consciences et prendre part à l’urgence de ce changement.

Deux tables rondes organisées par l'artiste se dérouleront samedi 27 et dimanche 28 juin à 20h sur www.sunhaus.us


Biographie d'Arthur Jafa

Arthur Jafa (né en 1960 à Tupelo dans le Mississippi) est un artiste, réalisateur et cinéaste. Au cours de trois décennies, Jafa a développé une pratique complexe comprenant des films, des artefacts et des happenings qui évoquent et interrogent les articulations universelles et spécifiques de la vie des personnes noires. Une question récurrente souligne les multiples facettes de la pratique de Jafa : comment les médias visuels, tels que les objets, les images statiques et en mouvement, peuvent-ils transmettre l'équivalent de « power, beauty and alienation » [de force, de beauté et d’aliénation] inscrites et transmises à travers les formes de la musique noire états-unienne ?

Les films de Jafa ont été
encensés aux festivals du film de Los Angeles, de New York et du Black Star Film Festival. Ses œuvres d'art sont présentes dans des collections célèbres du monde entier, notamment au Metropolitan Museum of Art, au Museum of Modern Art, à la Tate, au San Francisco Museum of Modern Art et au Studio Museum de Harlem, au High Museum Atlanta, au Dallas Museum of Art, au Museum of Contemporary Art de Chicago, au Stedelijk, à la LUMA Foundation, au Perez Art Museum Miami, au Los Angeles Museum of Contemporary Art, au Hirshhorn Museum and Sculpture Garden ou encore au Smithsonian American Art Museum.

Jafa a récemment exposé et présentera prochainement son travail au Berkeley Art Museum
and Pacific Film Archive ; au Moderna Museet, Stockholm ; à la Fundação de Serralves, Porto ; à la 22e biennale de Sydney et au Louisiana Museum of Art, Humlebæk . En 2019, il a reçu le Lion d'or du meilleur artiste à la 58e biennale de Venise « May You Live in Interesting Times ».