Retour

Impondérable : les Archives de Tony Oursler

Impondérable, de Tony Oursler, est un projet en deux parties : un livre et un film qui explorent son extraordinaire collection personnelle d’objets, de photographies et de documents sur l’occultisme, les séances de spiritisme, la magie, l’optique, les fées, le mesmérisme et de nombreuses autres facettes de l’ésotérisme.

Depuis le milieu des années 1990, l’artiste a créé un certain nombre de frises chronologiques visuelles qui retracent le développement d’appareils de reproduction éphémères, telles que la camera obscura, la lanterne magique et la télévision. Elles forment à ses yeux une histoire de l’art parallèle. 

Une telle frise chronologique a servi d’inspiration à de nombreuses œuvres d’art. Elle répond à l’intérêt de Tony Oursler pour les chevauchements entre l’histoire des sciences de l’optique, du divertissement et de la religion, qui l’a finalement mené à entreprendre la collection de documents qui constitue aujourd’hui ses archives.

La fascination d’Oursler pour ces domaines s’enracine dans son histoire familiale: son grand-père, Fulton Oursler, était un auteur célèbre et un éditeur. Il était ami avec le magicien Harry Houdini et Arthur Conan Doyle, le créateur de Sherlock Holmes. Fulton prenait un intérêt tout particulier à dénoncer les fraudes des médiums spirites et à démythifier les prétendues preuves (souvent photographiques) qu’ils présentaient pour soutenir leurs incroyables affirmations. 

Tandis que le livre Impondérable présente la vaste collection d’Oursler en matière de photographie spirite du XIXesiècle, de photographie de la pensée, de vues d’ovnis et de dispositifs de prestidigitation, le film quant à lui suit les traces de Fulton Oursler dans ses tentatives de démythifier illusions et tromperies dans la première moitié du XXesiècle.

L’exposition, commanditée et produite par la Fondation Luma pour le Parc des Ateliers, fait partie de l’édition 2015 du festival de photographie Les Rencontres d’Arles. 


Commissaires : Tom Eccles et Beatrix Ruf.