EN / FR

So Tired, the Sea...

Astrida Neimanis

So Tired, the Sea…, est un essai audiovisuel d'Astrida Neimanis inspiré par les loutres de mer qui s'ancrent dans le varech lorsqu'elles s'endorment. Cette œuvre a été réalisée en collaboration avec Dominique Baron-Bonarjee, la professeure Adriana Verges et Siouxzi Connor.
Astrida Neimanis propose ici une réflexion foisonnante et contemporaine sur l'épuisement des réserves d'eau, le rythme de la vie dans le temps présent et le besoin universel de repos.

L'essai audiovisuel a été commandé par le Festival international d'art de Lofoten - LIAF 2019 et est développé sous forme de texte dans le cadre de The Kelp Congress - un rassemblement d'œuvres d'art et d'écrits qui contribuent à l'intérêt récent pour le varech et les algues dans l'art et la pensée contemporains.

La vidéo So Tired, the Sea... peut être visionnée sur cette page du mercredi 9 au dimanche 13 décembre 2020

Astrida Neimanis est l’autrice de Posthuman Feminist Phenomenology (2017), et est connue pour avoir développé le concept d'hydroféminisme. Elle est maître de conférences au Department of Gender and Cultural Studies, ainsi que chercheuse au Sydney Environment Institute, à l'université de Sydney (AU).  Ses recherches portent sur le féminisme posthume, les méthodes d'écriture expérimentale, la nature/culture, l'eau, le temps et le changement climatique, les sciences humaines de l'environnement, la justice environnementale et la solidarité anticoloniale, l'incarnation et les STS féministes.